Written by Santé Views: 0

Sixième maladie chez les enfants : symptômes, causes et traitements

sixième maladieAussi connu comme roséole infantile et l’éruption cutanée critique (ou exanthème subitum), est une infection virale qui touche principalement les enfants âgés de 6 mois à 2 ans, alors qu’elle est rare chez les enfants plus âgés et les adultes. Elle est causée par un virus de la famille des virus de l’herpès et se manifeste généralement par fièvre haute et des taches rose clair, généralement de courte durée : c’est pourquoi on l’appelle également « fièvre des trois jours ». Dans cet article, nous en découvrirons davantage sur ce qu’est la sixième maladie, comment la reconnaître et que faire pour la traiter.

Quelle est la sixième maladie ?

La sixième maladie en est une. pathologie infectieuse typique de la petite enfance. On l’appelle « sixième maladie » car, parmi les maladies exanthémateuses qui touchent les enfants, c’est la sixième identifiée par ordre chronologique. Elle est causée par le virus de l’herpès humain de type 6B (HHV-6B). extrêmement contagieux ET est transmis par voies aériennes, comme un rhume. La première manifestation clinique de la maladie est fièvre hautequi dure quelques jours et s’accompagne parfois de troubles grippaux et gastro-intestinaux : une fois la phase fébrile terminée, la phase exanthématique commence avec l’apparition de la caractéristique éruption cutanée, qui se situe principalement sur le tronc, mais peut également s’étendre aux bras, aux jambes et au visage. Généralement la sixième maladie. se résout spontanément et, dans la plupart des cas, elle se présente sous une forme bénigne et n’entraîne pas de complications particulières.

Sixième maladie : quelles en sont les causes et comment se transmet-elle ?

La cause de la sixième maladie estVirus de l’herpès humain de type 6Bune des deux espèces de virus de l’herpès humain 6 (HHV-6) : L’autre est le sous-type 6A (HHV-6A), qui ne pose généralement aucun problème. Le virus touche principalement les enfants plus âgés. entre 6 mois et 2 ans: les plus petites, en effet, sont protégées par des anticorps spécifiques transmis par la mère pendant la grossesse. La contagion se produit par contact direct ou par inhalation de gouttelettes de salive soit depuis le sécrétions respiratoiresPar exemple, le mucus que les enfants malades émettent lorsqu’ils toussent, éternuent, parlent ou touchent des surfaces infectées. Là charge virale de la sixième maladie est maximale en présence de fièvre et de symptômes respiratoires, c’est-à-dire avant le début de l’éruption: Cela facilite la contagion, car la manifestation la plus évidente de la roséole, à savoir l’éruption cutanée, n’est pas encore présente lorsque le risque de transmission est le plus élevé, ce qui rend difficile la distinction de cette maladie infectieuse d’un rhume normal.

Article connexe :  Un taux élevé de globules blancs provoque-t-il le cancer du sein ?

En plus des enfants, la sixième maladie peut également survenir rarement. chez les adultestous deux sous forme de première infection c’est comme ça réactivation: comme tous les virus herpèsviridés, en fait même moiLe virus de l’herpès humain de type 6B a la particularité de rester latent dans le corps après une infection et peut être réactivé si le système immunitaire est affaibli. En règle générale, la roséole qui se développe jusqu’à l’âge adulte a symptômes plus graves: Les risques de la contracter sont plus élevés chez les personnes atteintes du VIH/SIDA, immunodéprimées ou ayant subi une greffe d’organe.

evgenyatamanenko/gettyimages.it

Symptômes de la sixième maladie

La sixième maladie chez les enfants commence par un phase préexanthématique qui survient une à deux semaines après l’infection : ce premier stade de la roséole est caractérisé par fièvre haute, souvent au-dessus de 39,5°C, qui peuvent s’accompagner de symptômes tels que maux de gorge, rhume, malaises, conjonctivite, vomissements, diarrhée et nausées. Durant cette période, l’enfant peut être très nerveux et a peu d’appétitganglions lymphatiques du cou enflés. Chez certains enfants, une forte fièvre peut également provoquer convulsions.

Après 2 à 4 jours, les symptômes réapparaissent, la fièvre disparaît brutalement et la fièvre apparaît.maladie exanthémateusequi vient avec petites taches roses plates ou surélevées, de 2 à 3 mm, semblables à celles de la rougeole ou de la rubéole, qui se situent initialement sur le tronc et le cou, puis se propagent à d’autres parties du corps, comme le visage, les bras et les jambes. L’éruption cutanée dure généralement pas plus de 48 heures et disparaître sans provoquer de desquamation de la peau, contrairement à ce qui se passe avec la scarlatine et la quatrième maladie. Bien qu’elle présente généralement des symptômes très caractéristiques, il s’agit dans certains cas de la sixième maladie. ne peut causer aucun inconfort.

Article connexe :  Qu’est-ce que le microbiote cutané ? MBbien-être

Diagnostic

Le diagnostic de la sixième maladie chez l’enfant repose surobservation clinique, ou plutôt de l’évaluation des symptômes et de leur évolution dans le temps : comme mentionné, en effet, la roséole débute généralement par une très forte fièvre, qui disparaît ensuite et laisse place à l’éruption cutanée typique. Ce n’est que dans certains cas, par exemple chez les patients immunodéprimés ou présentant un tableau clinique complexe, qu’il peut être nécessaire de recourir à investigations en laboratoirecomme lui chercher des anticorps dirigé contre le virus HHV-6, pour confirmer l’infection et planifier correctement tout traitement.

Complications

Généralement, la sixième maladie a une évolution bénigne et se résorbe d’elle-même sans nécessiter de traitements particuliers, mais chez les enfants sensibles présentant une prédisposition spécifique, une forte fièvre peut provoquer convulsions. Dans ces cas, il est important de coucher l’enfant sur le côté pour éviter tout risque d’étouffement et d’en avertir le pédiatre, qui lui proposera le traitement le plus approprié, notamment pour faire baisser la fièvre. Cependant, si la crise dure plus de 5 minutes, c’est la première fois que l’enfant souffre et provoque de la confusion ou perte de conscience C’est une critique appeler le numéro d’urgence unique (112) ou emmener l’enfant à la salle d’urgence la plus proche pour un contrôle.

Une attention particulière doit être accordée aux personnes, enfants et adultes, dont le système immunitaire est affaibli, par exemple après une transplantation d’organe ou une chimiothérapie, qui peuvent développer des complications telles que pneumonie et encéphalite.

evgenyatamanenko/gettyimages.it

Comment traite-t-on la sixième maladie chez les enfants ?

Comme la roséole dure rarement plus de 7 à 10 jours et ne provoque généralement pas de symptômes plus graves que de la fièvre et des éruptions cutanées, dans la plupart des cas, aucun traitement spécifique n’est nécessaire : le traitement vise simplement à faire baisser la fièvre et annonce soulager d’autres symptômes, afin de réduire l’inconfort et l’inconfort de l’enfant. Il peut être utile, par exemple, de gérer certains antipyrétiques comme paracétamol et ibuprofène.

Article connexe :  Sucs gastriques : qu'est-ce qu'ils sont et quel rôle jouent-ils dans une mauvaise digestion

Pour éviter la déshydratation due à la hausse des températures, il est conseillé d’inciter votre tout-petit à Boire beaucoup d’eau ou des solutions orales de remplacement des électrolytes. Le lait maternel et le lait maternisé peuvent également vous aider à rester bien hydraté. Il est également important de s’assurer que l’enfant reste dans repos s’il ne se sent pas bien et aidez-le à rester autant que possible coolpar exemple, aérer la pièce – au cas où il ferait trop chaud – ou remplacer les couvertures par des draps plus légers.

Comme pour toutes les maladies, avant de recourir à médicaments pour enfants ou d’autres solutions pour soulager les symptômes sont essentielles Contactez votre pédiatre de confiance recevoir un avis professionnel et des conseils sur la façon de se comporter.

Est-il possible de prévenir la sixième maladie ?

Contre la sixième maladie il n’existe pas de mesures préventives ni de vaccins spécifiques disponible. Cependant, comme cette maladie se transmet comme le rhume et la grippe, c’est-à-dire par la toux, les éternuements et le contact avec des surfaces contaminées, il peut être utile d’adopter les mêmes mesures pour prévenir la contagion. bonnes pratiques de prévention et d’hygiène personnelle recommandé pour se protéger des maladies respiratoires, par exemple :

  • assurez-vous que l’enfant lavez-vous les mains fréquemment et soigneusement;
  • invite-le à tousser et éternuer dans des mouchoirs jetables et jetez-les immédiatement après ;
  • si vous présentez des symptômes pseudo-grippaux, limiter les opportunités de réunion avec d’autres personnes;
  • Évitez de partager des assiettes et des couverts. avec les autres.

Cependant, il n’y a pas lieu de s’inquiéter si votre petit tombe malade, car, comme nous l’avons vu, la roséole ne provoque généralement pas de symptômes graves, disparaît souvent d’elle-même et peut être facilement prise en charge avec le soutien du pédiatre. En ce sens, la politique UniSalute Maman peut être un support valable. L’assurance, conçue pour les soins aux mères et aux nouveau-nés, propose des services gratuits tels que des visites gynécologiques, des tests de laboratoire et une série de services comme un cours de premiers secours pédiatriques ou des visites et tests spécialisés à prix réduits.

SOURCES:

https://www.issalute.it/

https://www.editorebambinogesu.it/

https://www.meyer.it/

https://sip.it/

(Visited 1 times, 1 visits today)
Close