Written by Santé Views: 9

Rapports sexuels et cystite : la cystite postcoïtale et ses remèdes

cystite postcoïtaleaussi appelé cystite de lune de miel soit cystite le lendemainest une infection des voies urinaires qui peut survenir dans les 24 à 72 heures après un rapport sexuel et cela concerne principalement les femmes.

Ce type d’infection peut causer symptômes tels que : sensation de brûlure en urinant, besoin d’uriner fréquemment, sensation de lourdeur et gonflement dans la partie inférieure du ventre et, dans les cas plus graves, même traces de sang dans les urines et fièvre.

La cystite de lune de miel est une forme d’inflammation, principalement d’origine bactérienne, qui se développe après un rapport sexuel en raison de frottement mécanique Cette dernière provoque en effet un traumatisme au niveau des voies urinaires féminines et favorise la contamination bactérienne.

Ainsi, compte tenu de l’extension et de l’évolution de la pathologie, la prévention repose sur un bonne hygiène intime et l’utilisation de suppléments à base de myrtille (lien vers l’article) mon D-mannose Sans aucun doute, ils peuvent représenter des outils efficaces pour qu’un moment de plaisir ne devienne pas une situation entraînant des conséquences désagréables.

Qu’est-ce que la cystite de lune de miel et quelles en sont les causes ?

La cystite postcoïtale se développe surtout chez les femmes, en raison de la forme de leur système reproducteur et urinaire, dans lequel l’urètre est plus court que chez l’homme et, en outre, est situé près de l’ouverture anale. Le frottement qui se produit lors d’un relations sexuelles générer microlésions au niveau de l’urètre, favorisant passage d’agents infectieux, provenant de l’anus ou du milieu extérieur, capable de remonter jusqu’à la vessie. Ici, les bactéries peuvent proliférer et provoquer un déséquilibre de la flore intestinale, ce qui a des conséquences tant au niveau intestinal que génital. C’est là que survient la cystite post-coïtale.

Article connexe :  le pouvoir de la santé numérique dans l’éducation nutritionnelle pour les maladies chroniques

Cependant, ils contribueraient également à ce problème :

  • Inflammation chronique du système génital externe ;
  • Contracture du muscle anal lors de la pénétration ;
  • Lubrification insuffisante ;
  • Utilisation de contraceptifs dont les substances chimiques altèrent la flore vaginale.

Outre les principaux facteurs que nous venons d’énumérer, il existe certains causes secondaires qui peuvent favoriser l’apparition d’une cystite de lune de miel, comme :

  • Hygiène intime inadéquate ;
  • Constipation;
  • Hydratation corporelle réduite ;
  • Utilisation prolongée d’antibiotiques., qui altèrent la flore intestinale ;
  • Autres problèmes des voies urinaires qui favorisent la prolifération bactérienne en raison d’un débit urinaire incorrect.

Cystite postcoïtale, symptômes et remèdes pour réduire la douleur.

Les symptômes de ce trouble qui affecte les conduits uniques féminins après un rapport sexuel peuvent varier en gravité et s’aggraver, après l’état aigu initial, au point de devenir chroniques s’ils ne sont pas traités à temps.

Bien que le plus immédiat dans ces cas soit de recourir à un antibiotique à large spectre et donc plus générique, la vérité est que la première étape à faire est consultez votre médecin pour comprendre quelle est la meilleure façon d’intervenir. Sans aucun doute, dans un premier temps, effectuez uneCulture d’urine Il peut être utile de savoir si l’infection est causée par un agent pathogène et, si c’est le cas, d’en identifier le type. La thérapie sera alors adaptée en fonction de la nature même de la cystite. Par conséquent, si elle est traitée correctement, la cystite postcoïtale peut résolu en trois/quatre jours.

Cystite après un rapport sexuel : remèdes et prévention.

Il est donc d’une importance fondamentale de résoudre le plus rapidement possible la cystite postcoïtale, Intervenir dès l’apparition des premiers symptômes.mais prenez aussi de petites précautions qui vous permettent Empêchez-le.

Article connexe :  Doigt Gonflé et du Mal à le Plier

Certains d’entre eux peuvent être :

  • une bonne hygiène intime quotidienne, qui passe par l’utilisation de nettoyants non invasifs respectant le pH de la muqueuse vaginale ;
  • une hydratation adéquate, buvez donc au moins 2 litres d’eau par jour ;
  • l’apport de probiotiques qui favorisent la restauration de la flore bactérienne altérée ;
  • l’utilisation de suppléments à base de D-mannose et de canneberge, connus pour leurs propriétés antibactériennes ;
  • uriner avant les rapports sexuels, réduisant ainsi le volume de la vessie et son exposition aux traumatismes, et immédiatement après, pour éliminer les bactéries pénétrées lors des rapports sexuels ;
  • augmenter les préliminaires pour obtenir une lubrification abondante.

Bien qu’il s’agisse donc d’une pathologie très courante, la cystite postcoïdale représente un réel problème pour de nombreuses femmes dont la prévention et la thérapie correcte peuvent leur permettre de retrouver leur état de santé et leur bien-être quotidien.

SOURCES:

(Visited 9 times, 1 visits today)
Close